Dés(illusions) et déceptions...

Publié le par Jo & Amélie

Dés(illusions) et déceptions...

Voici la suite moins rose de notre aventure et la facette cachée du Pérou qui nous amène à changer notre façon de voyager...

Après être sortis du parc national Huascaran les deux jours suivants ont été un véritable calvaire pour nous, malgré le fait qu'on avait quasiment que de la descente (cherchez l'erreur pour des cyclos voyageurs !!!). Nous avons dû faire face à des difficultés que nous rencontrons quotidiennement depuis notre entrée au Pérou mais qui s'amplifient et que nous ne supportons plus, nous empêchant de prendre du plaisir et d'apprécier notre voyage à vélo.

Voici la liste détaillée des éléments perturbateurs:

  • Les chiens: nous devons faire face à des dizaines d'attaques par jour, nous obligeant à pédaler avec des cailloux dans les mains, étant sur le qui-vive en permanence à l'approche des maisons, nous en venons à confondre des cochons et des chiens ! Lorsque les maîtres sont présents ils s'amusent de nous voir inquiets face à l'agression de leur garde et ne font preuve d'aucune autorité face à ces animaux qui sont à moitié sauvages et consanguins. Même les maîtres leur balancent des cailloux. Il existe une concentration canine dans ce pays qui dépasse les lois de l'entendement. Des battues sont organisées par les autorités pour essayer de limiter ce fléau mais pourquoi ne pas les faire stériliser ??? Nous avons vu des chiens se reproduire dans une pharmacie en plein centre ville aux yeux de tous mais cela ne choquait personne, à part nous !!!
  • Les chauffards fous: qu'il s'agisse de voitures, bus, camions, moto taxi ou mobylettes les péruviens sont des fous du volant. Le permis doit être acquis de droit et ici la règle est simple: c'est à celui qui s'impose le premier qu'appartient la route. Nous avons eu de belles frayeurs depuis le début du voyage mais ici ça en est trop et nous avons failli finir dans le décor une paire de fois. Sans compter qu'ils ont un réel problème avec le klaxon qu'ils utilisent à tout va (pour dire bonjour, prévenir d'un danger, se frayer un chemin, imposer son passage, vérifier qu'il fonctionne, râler après un autre véhicule... et on en passe!).
  • Les péruviens: forcément ici il y en a beaucoup !!! Leur comportement nous déçoit énormément et ne correspond pas du tout à l'idée qu'on avait de ce peuple ni à l'image renvoyée par certains médias ou autres touristes. Les personnes que nous avons rencontrées depuis un mois au Pérou nous prennent pour des portes monnaies ambulants, essayant toujours de nous rouler, ils sont menteurs, voleurs, sales (très très sales), racistes (on nous a refusé dans un restaurant et des bars sont interdits aux gringos, vous trouverez le terme peut être un peu fort pourtant il s'agit bien de ségrégation raciale, rappelez vous de l'Histoire), ils n'ont aucune éducation et sont donc un peu limités (à part pour te voler) et on se fait traiter de gringos en permanence même par de très jeunes enfants marchant à peine. C'est rigolo une fois ou deux mais après un mois ça en est trop.
  • La POLLUTION: ici les poubelles sont rares, on en trouve seulement dans les villes. Ceci dit à l'époque de nos grands parents il n'y en avait pas partout non plus et pour autant la France n'était pas une déchetterie à ciel ouvert contrairement au Pérou. Ici les déchets se trouvent absolument de partout: dans les champs, les rivières, les forêts, les parcs nationaux, bref partout où nous sommes passés. C'est insupportable pour nous de voir à quel point ils ne respectent pas leur terre, eux qui sont pourtant très portés sur la Pachamama quand il s'agit de te vendre des conneries. Et qu'on nous dise pas que c'est à cause des pays riches. Ceux qui nous connaissent savent bien à quel point on remet en cause notre influence d'occidentaux sur les pays en développement mais ici il n'y a aucune conscience environnementale. Même à 4000 m d'altitude au milieu du désert de la cordillère des Andes les paysans qui vivent pourtant en pseudo harmonie avec la nature polluent les cours d'eau et jettent leurs déchets allègrement. Nous sommes vraiment écœurés et prenons concrètement conscience que notre mode de vie au quotidien dans le respect de l'environnement et de notre chère planète est tout simplement inutile. Sans compter la sur consommation de viande qui est absolument disproportionnée et déraisonnée. Evidemment ils ne mangent pas le poulet qu'ils ont élevé contrairement à ce que l'on peut croire mais l'importent des Etats Unis où il est élevé de manière intensive... Nous nous arrêtons là car nous pensons que vous aurez largement compris notre état d'esprit, notre déception et notre tristesse.

Bref nous sommes au bout du bout du quai, pour ne pas regretter de faire ce voyage, pour ne pas nous mettre en danger et pour essayer de retrouver le plaisir que nous sommes venus chercher nous avons décidé d'abréger notablement notre séjour au Pérou et de traverser le reste du pays en bus. Après tout pourquoi dépenser les économies durement épargnées dans ce pays où nous ne sommes pas les bienvenus et qui ne correspond pas à nos attentes, nous aurons de bien plus belles choses à voir dans notre très chère France. Nous nous arrêterons tout de même à Cusco pour aller voir le fameux Macchupicchu (mais pas plus) et nous ferons un arrêt à Puno pour voir le lac Titicaca (mais nous nous doutons bien qu'il sera dans un lamentable état, déjà nous savons qu'il est surnommé Pipicaca...). Nous prolongerons ce mode de transport en Bolivie car les gens que nous avons croisé nous ont dit que c'était pire qu'au Pérou à tous ces niveaux, autant vous dire que nous ne nous attarderons probablement pas et que nous ferons seulement le Salar d'Uyuni et le Sud Lipez.

Nous espérons pouvoir reprendre la route en vélo en Argentine.

Nous vous laissons admirer les quelques photos suivantes qui illustrent ce laïus et que vous ne verrez jamais dans les reportages ou sur les cartes postales.

Nous vous donnerons tout de même des nouvelles de la suite de notre aventure...

A bientôt

Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Dés(illusions) et déceptions...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

pouly familly 17/09/2015 09:32

Quelle misère! !! Quel gachi!!! Vous avez raison de laisser tt ca derrière vous prenez soins de vous. Je vous souhaite de poursuivre avec d autres paysages merveilleux et des gens sympathiques qui prennent soins de leur pays ...j espere que vs n étiez pas au Chili pour le tremblement de terre ... on attend de vos nouvelles des bisous de nous ;)

Jo & Amélie 18/09/2015 21:11

Oui on espere voir de meilleures choses plus loin. Pas d´inquietude nous n´etions pas au Chili pendant le tremblement de terre. J´espere que tout le monde va bien. le bisou.

Sophie d. 16/09/2015 21:25

Il est clair que les médias ne montre que le bon côté du Pérou. Très déçue de voir ce saccage.désolée pour vous aussi.j'espère que la suite sera meilleure.bon courage.

ronan 14/09/2015 21:42

je suis votre périple de jours en jours avec délectation. mais là, votre histoire ça fait flipper. Vous avez tout à fait raison de passer vote chemin pour conserver de votre aventure un souvenir imperissable.
Bonne continuation à vous 2.
Biz

Jo & Amélie 18/09/2015 21:12

Merci Ronan, t´inquietes on va aller ou ca sera meilleur. Biz a toute la bande de volleyeur.

virginie 14/09/2015 19:16

Quelle déception !!! En effet les photos me font largement moins rêver... je suis triste pour vous car vous avez mis tant d'énergie dans ce projet. Je ne vous cache pas que je serai contente de revoir Amelie (car je ne connais pas Jo) en pleine forme dans notre douce France. Protégez vous et gardez votre sourire au moins pour les lieux magnifiques que vous nous avez fait découvrir dans les débuts de votre aventure... je vous embrasse très fort et pense bien à vous 2

Phil 14/09/2015 18:29

Eh oui mon Jojo (et Amélie!), ces pays d'Amérique latine ne sont à la hauteur des images que les tours opérateurs, et autres écolos bobos qui n'ont jamais mis les pieds dans ces pays veulent nous faire gober. J'avais déjà vu des reportages et des blogs sur des personnes qui comme vous, sont allés dans ces pays et l'ont regretté!
Je suis désolé pour vous deux que vous ayez cette triste image de ces pays, pourtant si magnifiques, et dont malheureusement, les habitants ne prennent pas soin!
Je vous souhaite de continuer dans un meilleur paysage, et avec un accueil plus sympa!
...et pour info, le lac à bel et bien été re baptisé "Pipicaca", c'est bien triste tout ça! :-(
Bonne continuation à vous deux, et gardez le moral, plus au sud, les gens sont plus sympas!!!

@+ Phil